Skip to main content

L’ail des ours, un merveilleux cadeau de la Nature !

L’ail des ours, ou ail sauvage est une plante médicinale connue depuis bien longtemps par les botanistes, herboristes et médecins pour ses vertus thérapeutiques. Elle est également utilisée en cuisine en raison de ses qualités gustatives. Son nom provient du fait qu’il s’agirait de l’une des plantes que mangent les ours après leur hibernation.

Pour ce qui est de l’usage médicinal, l’ail est largement connu pour ses propriétés antibactériennesantibiotiques et éventuellement antivirales. Il contient des vitamines A et C, du calcium, du fer, du phosphore, du sodium et du cuivre.
Des études ont également montré qu’il peut contribuer à réduire la pression artérielle, réduisant ainsi le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque, ainsi que le cholestérol sanguin.

De plus, l’ail des ours a des vertus dépuratives excellentes en raison de ses effets diaphorétiques (il provoque la transpiration), diurétiques (il augmente la quantité d’urines produites et soulage les reins) et expectorantes (il améliore la respiration en fluidifiant les muqueuses des bronches). En somme l’ail des ours est une plante détox par excellence !

(Source : https://www.herbonata.fr/conseil-les-multiples-bienfaits-de-l-ail-des-ours-146.htm)

COMMENT CUISINER L’AIL DES OURS ?
LA RECETTE DU PESTO !!!!

1. Rincer à l’eau vinaigrée l’ail des ours, puis l’égoutter

2. Poêler des pignons de pins et les mixer

3. Rajouter les feuilles d’ail des ours et mixer (répéter l’opération plusieurs fois)

4. Ajouter de l’huile d’olive jusqu’à obtention de la consistance désirée, ainsi que du parmesan

5. Mettre en pot (un entonnoir pour confitures est très pratique pour cette étape)

6. Déguster !! (NB : le pesto d’ail des ours se conserve très bien au congélateur et vous permet de profiter de ses bienfaits tout au long de l’année !)



Du fait maison ! (part1)

Au “Mouton qui dit NON”, on favorise au maximum les circuits courts, le zéro déchet, le fait maison.

Couture et bricolage : (baguette de fée, masques, lingettes pour les toilettes, bureau)

Pain au levain (cuit au feu de bois ou au four la plupart du temps)
Brioches, gâteaux (avec les bons oeufs de nos poulettes bien sûr !)

Limonade maison, sirop de lavande, salicorne en pickles, pesto avec le basilic du potager

Conserves…

Aujourd’hui, ramassage des dernières tomates de la saison, arrachage des pieds pour mettre en terre les légumes d’hiver et de printemps, et bien sûr, énième tournée de sauces et coulis de tomates, ratatouille, courgettes à la tomate, etc… qui viendra remplir le garde manger du “Mouton qui dit Non”

C’est la rentrée !

Pour l’occasion, je vous propose une recette toute simple mais délicieuse pour gâter vos petites têtes blondes pour le goûter
Le biscuit de Savoie

Ingrédients : 4 œufs, 100g de sucre, 50g de farine, et c’est tout !!! 

1. Monter les blancs en neige bien ferme.
2. Mélanger les jaunes avec le sucre et les battre jusqu’à faire blanchir le mélange.
3. Rajouter la farine et bien mélanger encore (je réalise toutes ces étapes au batteur électrique pour éviter les grumeaux)
4. Incorporer les blancs DÉLICATEMENT pour ne pas trop les « casser » (avec une « Maryse », très pratique pour bien racler tout le mélange)
5. On dépose la préparation dans un moule à manquer en verre (pas besoin d’ajouter de matière grasse au fond du plat…)
6. Cuisson environ 20 minutes à 180° (four chaleur tournante)

Sirop de menthe

Aujourd’hui, focus sur le sirop de menthe citronnée fait maison 🌱🍋

C’est tout simple, et c’est un régal pour le nez et les papilles !

Ingrédients :
Entre 50g et 100g menthe citronnée (selon votre goût)
1L eau
1kg sucre

🌱 Faire macérer 24h eau + feuilles de menthe + sucre
🌱 Essorer le paquet de feuilles de menthe
🌱 Porter à ébullition pendant une dizaine de minutes
🌱 Filtrer et mettre en bouteille

Lessive maison

Aujourd’hui, au Mouton qui dit NON, c’était fabrication de lessive et adoucissant maison.

Parce qu’ici, nous tendons à être le plus autonome possible (nous y travaillons en tout cas, même si le chemin est encore long…). Alors, nous n’avons pas attendu le confinement pour faire nous-mêmes le plus de choses possible !